Comment lutter contre les poux rouges des poules

Sommaire

Comment lutter contre les poux rouges des poules

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Peu d'élevages, familiaux ou industriels, échappent à l’invasion des poux rouges. Ce sont des acariens qui se nourrissent du sang des volailles et dont la capacité de reproduction est exponentielle. L'infestation peut être extrêmement rapide et mettre en danger la survie de vos poules. Mieux vaut donc agir rapidement pour lutter contre les poux rouges des poules.

 

 

Zoom sur les poux rouges

Le pou rouge, ou Dermanyssus gallinae, est un acarien hématophage qui se nourrit du sang des oiseaux. Les imagos mesurent environ 1 mm et prennent la couleur du sang dont ils sont gorgés.

Le poux rouge ne vit pas sur sa victime mais l'attaque la nuit. Craignant la lumière, il se réfugie dans la journée dans les interstices les plus sombres. Il n'est donc pas toujours facile de le repérer tant que le poulailler n'est pas infesté.

Lorsqu'ils sont extrêmement nombreux, les poux se montrent plus téméraires, peuvent sortir la journée, voire se retrouver sur l'éleveur pour le piquer ! Si votre poulailler en est à ce point, c'est que la pullulation est très importante.

Les proliférations de poux rouges ont lieu aux périodes chaudes de l'année durant lesquelles le cycle de reproduction est plus rapide : les poux pondent 200 à 300 œufs par semaines et deviennent adultes en 7 jours. Ils représentent alors un danger pour les poules, pouvant aller jusqu'à les tuer.

1. Reconnaissez les symptômes de la présence des poux rouges dans le poulailler

Si vous trouvez que vos volailles sont affaiblies, il est possible qu'elles subissent chaque nuit la prédation des poux. Voici les symptômes qui sont des indices infaillibles de leur nuisance sur vos poules.

  • Elles se grattent souvent.
  • Elles sont moins mobiles et souvent affaiblies.
  • La coloration des crêtes pâlit.
  • Les pontes diminuent.
  • Elles hésitent voire refusent d'entrer dans leur poulailler.
  • Elles sont sujettes à plus de maladies. Anémiées, elles subissent en effet une baisse de leur système immunitaire.

2. Repérez les poux rouges dans le poulailler

Pour savoir si votre poulailler abrite des poux, il faut rechercher les signes de leur présence.

  • Vérifiez les coins noirs, les fissures et les recoins. Durant la journée, les poux rouges forment des agglomérats dans les plus petits coins sombres mais ne s’éloignent jamais très loin des poules. Le plus sûr moyen de les repérer est donc d'inspecter tous les interstices du poulailler, les encoignures des portes et les attaches des perchoirs.
  • Leurs œufs et leurs fientes forment des dépôts de poudre blanchâtre.
  • Les poux laissent des traces rouges sur les œufs des poules : il s'agit en réalité de poux pleins de sang écrasés.

3. Nettoyez à fond le poulailler

Commencez par un grand nettoyage du poulailler, du sol au plafond, murs compris !

Videz entièrement le poulailler.

Utilisez un jet à haute pression qui permet de déloger les parasites et leurs œufs dans les moindres fissures.

Les poux ne supportant pas les températures supérieures à 45 °C, il est possible d'employer la chaleur pour les déloger, soit avec un nettoyeur à vapeur soit avec un chalumeau (si votre poulailler n'est pas en bois !).

Vous pouvez, pour une plus grande efficacité, tout rebrosser ensuite à l'eau et au savon noir.

Nettoyez tout ce qui se trouve dans le poulailler, sans oublier les perchoirs et les pondoirs ainsi que les instruments de nettoyage.

Brûlez la litière et, si l'infestation est importante, les pondoirs et les perchoirs. Mieux vaut repartir sur des bases saines !

4. Désinfectez le poulailler

Si le nettoyage mécanique est efficace pour exterminer la majorité des envahisseurs, soyez certain qu'il n'est pas suffisant. Une désinfection est toujours nécessaire. Vous avez le choix entre des produits chimiques, des produits à base d'éléments naturels ou la lutte biologique.

Acaricides chimiques à base de molécules de synthèse

Il existe plusieurs acaricides dans le commerce, principalement à base d'organophosphorés ou de pyréthrinoïdes.

Ils sont efficaces contre les adultes, les nymphes et les larves mais moins contre les œufs.

Lisez bien les notices d'emploi avant leur utilisation et respectez les délais si vous mangez les productions de votre élevage.

Produits naturels

Les traitements à base de substances naturelles contiennent de la silice, du bicarbonate de sodium ou des huiles essentielles.

Pour les utiliser avec efficacité, répandez-les dans les zones où se réunissent les poux. Il est même parfois conseillé de les utiliser le soir, au moment où les hématophages sortent de leur trou.

La terre de diatomée (silice amorphe) est le traitement naturel le plus répandu. C'est un insecticide naturel de plus en plus utilisé aussi bien en préventif qu'en curatif. L'utilisation de terre de diatomée est sans danger pour les volailles.

Il agit de manière mécanique sur les insectes. La dureté et la finesse de la silice de la terre de diatomée provoque des lésions irréversibles chez les poux qui finissent par les tuer.

Répartissez la poudre avec précaution sur les zones infestées (protégez vos yeux et vos voies respiratoires). Pour les zones verticales, fabriquez une solution en mélangeant 200 à 300 g de poudre dans 1 litre d'eau.

Le produit devient efficace après le séchage.

Lutte biologique

La lutte biologique évite toute résistance et est sans danger pour les vertébrés de la maison.

Il est possible de se procurer dans le commerce des prédateurs de poux pour mener une lutte biologique contre eux.

Il suffit de placer le conteneur de prédateurs près des zones infestées et ensuite de laisser faire la nature.

5. Protégez vos poules

Afin de débarrasser puis de protéger les poules des parasites, saupoudrez chaque animal de poudre antiparasitaire.

Des solutions antiparasitaires à ajouter dans l'eau de boisson sont disponibles dans le commerce. Elles doivent être utilisées en complément du nettoyage.

6. Répétez le traitement

On ne vient pas à bout d'une infestation de poux rouges en un seul et unique traitement. En fonction de la méthode choisie, répétez l'opération deux ou trois fois durant les semaines qui suivent la prolifération.

Enfin, mieux vaut prévenir que guérir. Nettoyez régulièrement votre poulailler, placez un piège à poux pour vérifier s'ils sont revenus et surtout utilisez les traitements écologiques en préventif.

On ne parvient jamais à se débarrasser totalement de ces hôtes suceurs de sang mais il est possible de contenir leur population dans des limites tolérables pour vos poules et votre moral...

 

Matériel nécessaire pour lutter contre les poux rouges des poules

Imprimer
Chalumeau

Chalumeau

Insecticide naturel

Insecticide naturel

À partir de 10 € environ

Nettoyeur vapeur

Nettoyeur vapeur

Disponible en location

Savon noir liquide

Savon noir liquide

Environ 5 €

Aussi dans la rubrique :

Élever ses poules

Sommaire

Comment élever des poules ?

Élever des poules Élevage de poussins Élevage de poules Élever des poussins
Voir 1 article de plus

Reproduction de la poule

Reproduction de la poule Comment faire pondre une poule
Voir 2 articles de plus

Comprendre le comportement des poules

Comportement des poules

Divers

Voir 1 article de plus

Ces pros peuvent vous aider