Poule qui se gratte, que faire ?

Sommaire

Poule qui se gratte, que faire ?

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

Les poules font régulièrement leur toilette mais, si vous remarquez que l'une d'elles se gratte beaucoup, c'est probablement qu'elle est victime de parasites externes.

Agissez rapidement dès que vous remarquez la présence d'une poule qui se gratte dans votre basse-cour afin de ne pas laisser les petites bêtes se développer.

+++

Lire l'article Ooreka

 

 

1. Identifiez et traitez les poux mallophages

Ils sont également appelés poux broyeurs, poux blancs ou poux des oiseaux. Ces insectes vivent en permanence sur l'animal et se nourrissent des débris tégumentaires (plumes et peau). En faible quantité, ils ne sont pas dangereux. Le problème apparaît lorsque leur multiplication crée des démangeaisons importantes, de la fatigue et du stress chez les volailles.

Reconnaissez les poux mallophages

Ces parasites sont concentrés sur la poule aux endroits où elle peut difficilement les atteindre avec son bec, c’est-à-dire sous les ailes, dans le cou et autour du cloaque. C'est là qu'il faut les chercher. Les adultes, visibles à l'œil nu, mesurent environ 1 mm. Ils sont transparents à bruns.

Il est aussi possible de détecter leur présence grâce aux petits amas d'œufs collés à la base des plumes.

Traitez les poux mallophages

Pour enrayer rapidement l'invasion, il existe de nombreux insecticides dans le commerce. Ils se présentent généralement sous forme de poudre. Les plus communément utilisés sont ceux à base de pyrèthre. Saupoudrez directement l'animal en suivant les conseils d'utilisation du fabricant.

En traitement écologique, utilisez de la terre de diatomée (silice amorphe).

Dans tous les cas, les traitements sont à répéter afin de se débarrasser des imagos, des lentes et des œufs.

Prévenez l'apparition des poux mallophages

La meilleure des préventions contre la prolifération des poux mallophages est le « bain de poussière ». Il est donc primordial que les poules aient à leur disposition de quoi pratiquer cet acte qui les purifie (vous trouverez dans le commerce de quoi constituer ce « bain » ou bien constituez-le, dans un bac, avec du sable fin, des cendres tamisées et de la poudre de pyrèthre).

Il est alors possible d'y ajouter une petite dose d'insecticide naturel qui régule la population de parasites externes.

2. Luttez contre les poux rouges

Aussi appelés Dermanyssus gallinae, ce ne sont pas des poux au sens strict mais des acariens. Ils ne vivent pas en permanence sur l'animal mais viennent la nuit se nourrir de son sang. Installée, une invasion de poux rouges est difficile à combattre tant ils sont prolifiques et ont une bonne capacité à se dissimuler dans la journée.

Identifiez les poux rouges

Comme ils ne vivent pas sur l'animal, c'est dans le poulailler qu'il faut les chercher. Repérez tous les lieux où ils peuvent se faufiler durant la journée. Inspectez les plus petites fissures, les jointures proches des perchoirs et des pondoirs. Les poux rouges s'y agglutinent.

Leurs œufs et leurs déjections forment des petits tas de poudre blanche.

Les œufs des poules présentent des taches rouges, qui sont en réalité des poux écrasés.

Nettoyez le poulailler

Videz et brûlez la litière. Nettoyez tous les éléments (perchoirs, pondoirs…). Lavez le poulailler à grandes eaux. Il est aussi possible d'utiliser un chalumeau ou un nettoyeur vapeur, les poux ne résistent pas à la chaleur.

Traitez une invasion de poux rouges

Désinfectez l'ensemble du poulailler sans oublier les perchoirs et les pondoirs. Les insecticides à base de pyréthrinoïdes sont les plus fréquents dans le commerce et ont prouvé leur efficacité.

Pour les poules elles-mêmes, des insecticides en poudre sont disponibles. Il existe aussi des solutions buvables à ajouter à l'eau de boisson.

Pour une lutte biologique, procurez-vous dans le commerce un flacon de prédateurs naturels de poux rouges à placer dans le poulailler. Ils doivent être utilisés dès l'apparition des poux rouges car ils sont nettement moins efficaces si l'invasion est bien installée.

Comme remède naturel, la terre de diatomée a montré son efficacité. Elle doit être disposée à l'emplacement des colonies de poux.

Que vous utilisiez des produits de synthèse ou naturels, renouvelez l'opération plusieurs fois afin de venir à bout de toutes les générations de poux.

Prévenez l'apparition des poux rouges

Une inspection et un nettoyage régulier du poulailler sont les préventions les plus efficaces contre les poux. Une ou deux fois par an, désinfectez entièrement les installations.

Aussi dans la rubrique :

Élever ses poules

Sommaire

Comment élever des poules ?

Élevage de poules Élevage de poussins Élever des poules Élever des poussins
Voir 1 article de plus

Reproduction de la poule

Comment faire pondre une poule Reproduction de la poule
Voir 2 articles de plus

Comprendre le comportement des poules

Comportement des poules

Divers

Voir 1 article de plus

Ces pros peuvent vous aider