Maladies de la poule

Écrit par les experts Ooreka

Comme les autres animaux domestiques ou de basse-cour, il existe des maladies propres aux poules. Certaines sont plus répandues et/ou mortelles que d'autres. La coccidiose et le corysa sont les exemples les plus connus. Mais la poule est également victime de parasites comme les poux. Dans ce dernier cas, le vermifuge apparaît comme la solution préventive la plus efficace.

Les maladies de la poule les plus courantes

Maladies de la poule

Les maladies des poules les plus courantes sont la peste aviaire, la maladie de Marek, la maladie d'Aujeszky, la coccidiose, la typhose, le corysa. Mais également, certains parasites sont particulièrement répandus chez la poule, c'est le cas du poux.

Attention : quels que soient les symptômes que vous remarquez, consultez rapidement un vétérinaire qui saura vous guider dans la médication.

Maladies de la poule

Voici listées ci-dessous les principales maladies selon leurs caractéristiques, symptômes et traitements :

  • La peste aviaire ou maladie de Newcastle
    • Les poules y survivent très rarement. Cette maladie foudroyante peut anéantir tout un cheptel. De plus, elle est très contagieuse.
    • Symptômes : perte d'appétit, fièvre, plumes hérissées, dos rond, troubles respiratoires et nerveux.
    • Prévention/traitement : il est préférable de vacciner les poules contre la grippe aviaire. Il n'existe pas de traitement contre cette maladie.
  • La maladie de Marek
    • On retrouve cette maladie dans les petits élevages et elle crée d'importants dégâts chez les poules. Elle s'attaque plutôt aux jeunes sujets.
    • Symptômes : la poule se paralyse progressivement (pattes, ailes, voire les deux). Des tumeurs peuvent surgir sur certains organes digestifs. Sur le plan oculaire, les pupilles se décolorent et la poule devient aveugle. Sa tête reste rigide et droite.
    • Prévention/traitement : les vaccins ne sont pas efficaces à 100 % et la mort est rapide.
  • La maladie d'Aujeszky
    • Maladie grave à croissance rapide qui peut être fatale pour la poule.
    • Symptômes : somnolence, perte d'appétit, problèmes respiratoires, toux, tremblement, crête et barbillons bleuâtres.
    • Prévention/traitement : vacciner les poussins et abattre les poules infectées par la maladie.
  • La coccidiose
    • Maladie courante et bien connue des éleveurs, elle se caractérise par une anémie chronique provenant d'une maladie parasitaire.
    • Symptômes : diarrhées sanguinolentes ou non, dégradation de l'état général et attitude abattue, baisse de la ponte, soif intense.
    • Prévention/traitement : les antibiotiques ou anticoccidiens évitent la mortalité si la maladie est traitée à temps.
  • La typhose
    • Maladie à la mortalité élevée, elle se propage plus particulièrement dans les élevages importants.
    • Symptômes : diarrhée verte, soif importante, baisse de la ponte.
    • Prévention/traitement : permanganate de potassium à introduire dans la boisson.
  • Le corysa
    • Il s'agit d'une maladie très répandue chez les gallinacées.
    • Symptômes : éternuement, écoulement nasal, la poule secoue la tête constamment pour dégager ses narines. Les yeux sont gonflés, puis fermés. Les poules ne se nourrissent plus et meurent.
    • Prévention/traitement : antibiotiques adaptés.

Parasites externes et internes de la poule

On retrouve également différents parasites internes et externes causant de graves problèmes de santé pour les volailles :

  • Les vers (parasites externes)
    • On les retrouve principalement dans les élevages de plein-air car ils sont transmis par les insectes et les limaces ingérés par les poules.
    • Symptômes : perte d'appétit, croissance ralentie, baisse de la ponte.
    • Prévention/traitement : la technique du vermifuge, à raison de deux traitements annuels, est efficace.
  • Les poux
    • Ils se nichent dans le plumage et vers l'anus, ce qui est très désagréable pour le volatile.
    • Prévention/traitement : traiter avec une poudre insecticide adaptée.
  • La gale des pieds
    • Il s'agit d'un petit acarien qui se loge sous les écailles des pieds des gallinacées.
    • Symptômes : croûtes blanches sur les pattes.
    • Prévention/traitement : enduire les pattes avec de la glycérine iodée ou avec du pétrole.

Comment anticiper les maladies des poules ?

Pour réduire voire éviter les maladies ou les parasites chez les poules, il est indispensable d'adopter les réflexes de base suivants :

  • Veiller à leur bonne santé passe avant tout par une alimentation saine et adaptée.
  • Un poulailler nettoyé régulièrement et désinfecté au minimum une fois par an réduit considérablement le nombre de ces maladies.
  • Lors de l'achat d'un nouveau sujet, il est aussi judicieux de le placer en quarantaine avant de l'introduire dans la basse-cour.
  • On ne donne pas non plus un traitement aux poules à l'aveuglette. Il est vivement recommandé de demander conseil à son vétérinaire. Certaines maladies peuvent avoir les mêmes symptômes mais se traiter différemment.

Autres sujets sur Ooreka


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
vc
valerie cotto

avocat barreau de paris, docteur en droit | valerie cotto avocat

Expert

gijs van breugel

expert-immobilier, mediateur, expert-judiciaire | terra france expertise

Expert

jb
jean jacques basso / sodif

fabricant de produits et matériel pour le bâtiment | sodif

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Pour aller plus loin


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !