Sommaire

Pour avoir des poules en bonne santé et des œufs frais tous les matins, il est judicieux de bien entretenir son poulailler. Pour cela, vous devrez être particulièrement vigilant à la litière du poulailler et à la récupération du fumier produit par les poules.

 

 

Quelle litière pour son poulailler ?

La litière dans un poulailler est ce qui va recouvrir le sol, permettant d'absorber les excréments de la poule, mais également d'isoler du froid et de l'humidité l'ensemble du poulailler. De la qualité de votre litière dépend celle du fumier que vous pourrez réutiliser de diverses manières.

Il existe différents matériaux pour composer une litière. En voici les principaux :

  • la paille de colza, de blé ou autres (bien sèche, aérée et non moisie) ;
  • la sciure ;
  • les copeaux de bois (ils ne retiennent pas l'humidité comme la paille et sont absorbants et faciles à nettoyer) ;
  • un peu de foin (si celui-ci n'est pas trop poussiéreux) ;
  • de vieux journaux ;
  • la tonte de votre pelouse (bien séchée).

Bon à savoir : pour un poulailler bio, il est préférable de ne pas utiliser de copeaux de bois ni de sciure, provenant souvent de bois traité. En évitant ces matériaux, vous aurez un fumier de meilleure qualité.

Pour répartir au mieux la litière dans tout le poulailler, il est conseillé de la disposer en une couche épaisse sur plus de 3 cm d'épaisseur. Terminez en tassant bien avec la main.

Comment nettoyer la litière de son poulailler ?

Pour éviter la prolifération de maladies, de parasites, mais aussi des mauvaises odeurs, il faut entretenir son poulailler. Cela implique une certaine discipline et régularité qui sont récompensées par un espace agréable, des poules belles et de bonne compagnie et des des œufs d'excellente qualité.

Pour une litière impeccable, il est nécessaire de :

  • Nettoyer son poulailler toutes les semaines (litière et accessoires).
  • Renouveler entièrement la litière une fois par semaine, c'est-à-dire de la retirer en totalité pour en mettre de la fraîche. Quotidiennement, on se contentera de retirer les fientes et la litière sale quand cela est nécessaire.
  • Désinfecter tout l'ensemble au minimum une fois par an : mur, sol, toit, matériel, charnières de portes... où adorent se nicher les poux. Pour cela, utilisez des produits bien spécifiques et de préférence naturels (vous renseigner auprès de votre jardinerie).

Quant au fumier de poule, c'est-à-dire la litière sale, que vous récupérez, il est utile de le conserver car il peut être réutilisé notamment pour votre jardin.

Aussi dans la rubrique :

Construire son poulailler

Sommaire